Patricia Kaas

 

Patrick Bruel Mai 2008

Bruel

Musicien passionné, éternel curieux, toujours guidé par l'envie Patrick Bruel est l'un des artistes les plus complets menant parallèlement sa carrière d'acteur, de théâtre et de cinéma, à son riche parcours musical. Patrick Bruel affiche déjà 20 ans de carrière et presque autant de succès. Dès son second album, «Alors Regarde» au début des années 90, il rencontre son public et enchaîne les tubes qui lui ouvrent les portes des plus grandes scènes.

Fin 1995, l'artiste termine une tournée qui boucle une période intense avec 2 albums vendus à plus de quatre millions d'exemplaires et entre dans le cercle très fermé des stars de la chanson. ?Après un silence musical de près de 6 ans, Patrick reprend les chemins des studios et sort en octobre 1999 «Juste avant». Qualifié comme l'album de la maturité pour beaucoup, il est l'album d'un nouveau succès, le passeport pour une longue tournée. Et l'occasion d'intégrer au spectacle un medley des chansons réalistes qu'il affectionne tant.

Fin de la tournée mais pas de l'idée : En 2002 l'artiste enregistre « Entre deux ». Baptisé ainsi parce qu'il devait être une parenthèse musicale entre deux albums, ces chansons réalistes de l'entre deux guerres touchent en plein cœur un large public, conquis de retrouver dans une période bousculée, ces airs évocateurs de libération et de légèreté. L'album prend sa place à temps plein et tout un été durant, la France se remet à danser sur « Mon Amant de St Jean » ou « la Complainte de la Butte ». Les guinguettes affichent à nouveau complet et l'album d'une envie, devient l'album de l'année avec près de 3 millions d'albums vendus.?Un peu plus tard, une fois effacée la difficulté de revenir derrière les œuvres des autres, l'envie reprend le dessus. L'envie de la création. L'envie de la scène.

Eté 2005...Les mots hésitent encore un peu sur les musiques déjà composées et rapidement la vie personnelle, plus riche, guide l'inspiration. Comme un bilan, comme une première étape nécessaire « Je fais semblant » lui met le pied à l'étrier. En quelques semaines, il finalise l'essentiel des textes et le studio peut démarrer. ?Dans ce nouvel album, Patrick met en chanson avec pudeur un univers qui nous enveloppe. Il écrit les émotions d'une vie nouvelle dans laquelle bonheur et anxiété deviennent indissociables. Avec poésie, l'amoureux se confond avec le citoyen, le père responsable avec l'éternel adolescent, le fils avec l'enfant qu'il était. Patrick aborde chaque chanson comme autant de tranches de vie et les histoires qu'il décrit, universelles, deviennent palpables.

«Des souvenirs devant» n'est pas l'album d'un homme dans sa bulle, bien au contraire. Loin de la béatitude, il navigue entre espoir et inquiétude. Patrick évoque le bonheur de la rencontre dans le désordre d'un monde perturbé (« J'm'attendais pas à toi »), la joie de la vie qui naît teintée de l'angoisse qui l'accompagne (« Notre plus beau visage », «Ma maison de papier»), la violence d'une société aveuglée (sur «Adieu» ou sur « Peuple Impopulaire » – avec une adaptation d'un texte de Victor Hugo qui trouve, 135 ans plus tard, un écho troublant face aux récentes émeutes dans les banlieues) ou bien encore en abordant le capharnaüm de la vie au travers des yeux d'un enfant («Lettre au Père Noël»). L'homme, l'artiste, le citoyen avancent et s'interrogent sur l'avenir en se basant avec sagesse sur les racines, les souvenirs.

Subtilement arrangé et réalisé par David Moreau, déjà présent sur les 2 précédents albums, l'album possède le réalisme des grands films de Sautet ou de Truffaut. Patrick, dirigé comme un acteur, chante avec retenue et restitue avec une intensité émotionnelle rare, la part la plus profonde des textes qu'il interprète. La réalisation prend toute sa mesure et vient servir la chanson. ?Enregistré au Studio Gang, dans le triangle de son quartier d'enfance, entre le Jardin des Plantes, le Quartier Latin et la Place d'Italie, « Des souvenirs devant » est le travail d'une équipe réduite, quasi artisanale, qui plus de 100 jours durant n'a eu de cesse d'aller chercher dans les plus imperceptibles détails, l'émotion des mélodies et des mots. Sur des consoles "vintage" qui ont vu se faire quelques uns des plus grands albums pop dont on perçoit au fil des titres de réelles influences, l'album, enregistré en analogique, s'est fait dans le respect de la grande tradition de variété française.?Encore une fois, Patrick Bruel est là où on ne l'attendait pas. Et des choses de sa vie, les plus simples et les plus vraies, il restitue avec justesse et élégance les souvenirs de tous.

 Print  Email